jeudi 1 octobre 2015

Une recette de succès?


Je voudrais d'abord vous remercier de touts les super mots d'encouragements que vous me partagez. Je reçois de plus en plus de demandes pour que je partage la recette de mon succès, mes trucs magiques. Pour les besoins de la cause, je vous partage un message envoyé à une amie plus tôt aujourd'hui.

Voici d'abord son mot:

Salut Mélanie!
Je viens de voir la dernière photo que tu as posté. WOW WOW WOW!!!
Tu es magnifique!
J'aimerais me prendre en main aussi. Tu sais comme moi que ce n'est pas facile. J'aimerais tellement me réveiller demain matin et que tout ce poids soit fondu! Eh non! Ça ne fonctionne pas comme ça malheureusement
J'aurais besoin de tes trucs, côté bouffe et exercices. La base quoi!
Merci beaucoup xxx

Ma réponse:

Bon après-midi!
Tout d'abord, je peux très bien comprendre ton désir de réussir là maintenant, tout de suite!
Pouet pouet... c'est pas aussi simple. Je le sais, j'ai toujours eu le même désir!

La première question que j'ai envie de te poser, c'est à quel point tu as besoin de changer, de te prendre en main? Pourquoi as-tu envie de le faire? Qu'est-ce qui va être ta motivation principale qui va te faire persister au fil des semaines?

C'est super important d'établir dès maintenant ton pourquoi. Il va évoluer au fil du temps. Mais une bonne base va t'aider à partir le tout. Au début, c'est "facile" car on est motivé et tout. Mais vient le temps où la balloune dégonfle et là, on a besoin de se recentrer, de relire notre pourquoi qu'on aura écrit et affiché bien en évidence et qui nous stimulera à continuer malgré tout...

Malgré les milliers d'occasions spéciales qui se présenteront sur ton passage, malgré la fatigue, la frustration, la faim, la peine et toutes ces émotions qui goûtent bon. Malgré l'entourage qui ne comprendra pas toujours ton désir profond de changement. Malgré ce même entourage qui ne va pas toujours t'appuyer inconditionnellement et qui te fera douter du bien-fondé de ta démarche.
Cette bataille que tu entreprendras, tu la livreras contre tous tes patterns passés et actuels. Sois rassurée, tu vas la gagner si tu mets tous outils en place pour le faire. Tu vas tomber, mais tu vas te relever en te sachant plus forte qu'avant.

Ce que je réalise au fil du temps, c'est que ma transformation, je l'ai d'abord commencée au plan psychologique en lisant énormément d'ouvrages de développement personnel. Ils m'ont permis de me comprendre davantage, de me faire sortir de ma zone de confort, d'avancer, d'établir ma mission de vie, mes priorités. Je pourrai te fournir plusieurs titres si tu le veux. Garde bien en tête que tu y puiseras l'énergie et l'inspiration nécessaires pour valider tes aspirations et aller de l'avant.

Maintenant, pour le pratico-pratique, j'ai envie de te dire d'y aller avec la base. On connaît tous les aliments qui sont bons pour nous. C'est pas tant ce qu'on mange, mais plutôt pourquoi on le mange! Tu vas sûrement te rendre compte au fil de ton processus que tes perceptions face à la nourriture vont changer. Tu vas désormais apprécier davantage les aliments naturels. Fuis les aliments transformés, reviens à la base et redécouvre le plaisir de cuisiner avec des aliments simples, colorés et goûteux.

Pour l'exercice, j'ai l'appui inconditionnel de mon coach qui m'entraîne à distance via une application sur mon iPhone. Il s'appelle Marc-André Seers et je sais qu'il lui reste de la place pour 3-4 clients. Investis dans ta santé, tu ne le regretteras pas. Ça va être gagnant à tous les niveaux, bien plus que tu ne le crois.

Je me doute que tu as des milliers de questions, vas-y, je t'écoute ;)

 





vendredi 28 août 2015

Devenir une meilleure version de moi-même, pas une mince affaire!

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours affiché un surplus de poids. Sauf peut-être durant trois brefs instants où vainqueur de pertes de poids considérables, je me pavanais avec ma fierté et mes frustrations alimentaires, n’ayant pas appris à bien manger, mais plutôt à me priver. Le yo-yo a fait partie prenante de ma vie et ma perception face à la nourriture en était une de récompense plutôt qu’alimentaire. 

Pour en avoir discuté avec plusieurs personnes de mon entourage, je constate que cette approche résulte en grande partie de la socialisation occidentale. Dès notre plus jeune âge, le réflexe de nos parents était rapidement de nous donner le biberon ou la sucette pour apaiser nos pleurs. Notre subconscient devait assurément associer que pour apaiser notre peine, nos peurs, nos problèmes, il fallait mettre quelque chose dans notre bouche. Même chose pour les joies. Quand on veut fêter quelque chose ou quelqu'un, que fait-on? On boit ou on mange! Évocateur, non?

Je m’appelle Mélanie. J’ai 38 ans et depuis 7 mois, j’ai perdu 82 livres. Bien qu’apparentes physiquement, la plupart de ces livres, je les ai perdues dans ma tête. Il m’a fallu un long processus de réflexion avant d’entamer ce périple vers une meilleure version de moi-même. Combien de livres sur le développement personnels j’ai lus, à combien de conférences et de webinaires sur la motivation j’ai assisté pour enfin me décider de passer à l’action.

Mon parcours n’est peut-être pas si extraordinaire. Plusieurs autres l’ont emprunté. Mais il m’appartient et j’en suis fière. Fière de la version de moi-même que je suis en train de créer, fière de constater les changements physiologiques qui s’opèrent en moi, fière de constater surtout les changements psychologiques qui s’ensuivent.

J’ai mis de côté avec force et détermination cette manie de manger mes émotions. Est-ce une victoire? Je pense que cette bataille se fera tout au long de ma vie, mais mon adversaire sera de moins en moins de taille à force de confiance en moi renouvelée. Mes perceptions face à la nourriture changent.

Je prends enfin le contrôle de ma vie. Je ne veux plus me conformer aux attentes des autres. Je veux être la personne que je suis et non celle imaginée par mes pairs. Rentrer dans le moule de la société? Pas pour moi. Je n’en ai guère envie. Je veux vivre à ma façon, selon mes valeurs et tant pis si ça ne plaît pas. Je n’ai qu’une vie à vivre et j’entends la vivre pleinement.

Ceci dit, il m’arrive encore de me remettre en question. Mes vieux comportements me jouent parfois des tours et dans ces moments de doute, je n’aime pas ce que je suis. Cela me confirme alors que je dois faire des changements.

Ai-je changé de vie du jour au lendemain? Certainement pas. Les changements se sont produits bien avant le début de ma perte de poids. Ayant perdu plusieurs être chers par la maladie, j’ai vite constaté le caractère éphémère de la vie et de l’importance de la vivre à fond. Ces deuils sont ancrés en moi à jamais et m’ont fait prendre conscience que peu importent les choix que nous faisons, ils forgent notre personnalité et notre avenir. Pourquoi alors choisir de suivre une voie empruntée par la majorité? Pour nous rassurer? Pour ne pas avoir à nous remettre en question? Pour faire comme tout le monde et avoir l’impression d’entrer dans la masse? Je refuse de me conformer à cette majorité qui, sur son lit de mort, constate trop tard qu’elle aurait dû suivre la voie de ses rêves et de ses instincts.

Bien sûr que ça me met souvent sur la corde raide, bien sûr que je vis de nombreuses remises en question. Bien sûr que mes émotions sont mises à rude épreuve. Mais la preuve en est solide, j’évolue, j’avance au lieu de stagner au même point. J’en sors grandie et fière de mes accomplissements. Ma confiance en l’avenir est immense. Il me reste tant à faire, tant de choses à découvrir, tant de vies à aider.

Mon vœu le plus cher est de partager toutes ces découvertes faites depuis les dernières années avec ceux et celles qui auront aussi envie d’avancer et d’évoluer. Se mettre en danger, se lancer sans filet, n’est-ce pas une sensation grisante? Il y aura bien au passage quelques ajustements et recadrages, mais au final, qui n’aimerait pas se rendre au bout et se dire : « Voilà! J’ai fait tout ce que j’ai voulu, j’ai aimé, j’ai vu, j’ai appris tant de choses et j’ai partagé du mieux que j’ai pu toutes les beautés de la vie. Je suis prête pour la prochaine étape. »

Vivre sa vie comme si c’était toujours la dernière journée. Quel concept effrayant au départ mais chargé de sens. Pourquoi attendre d’avoir vu la mort de près ou celle d’un proche avant de décider d’apprécier chaque parcelle de vie? Vivons-la à fond et ne regrettons rien.

------
Défi lever à 5h30 jour #1 atteint! Ce texte en est le résultat. :)

jeudi 27 août 2015

Me lever à 5h30 à tous les matins...



(on voit que j'ai prévu le coup et que je vais snoozer pour pouvoir me lever à l'heure prévue! hihi)

Mon prochain objectif. Oui, ça fait un bout que je me dis que je devrais faire ça. Pour ça, je dois travailler encore sur ma manie de me coucher trop tard. Je viens de régler mon cadran pour 5h30 demain matin. Je vais ainsi ajouter 2h à ma journée pour faire ce qui me plaît vraiment: lecture, écriture, méditation! (Le sport est déjà prévu à l'horaire un peu plus tard dans la matinée!)


dimanche 23 août 2015

Un nouveau mode de vie... pour toute la famille!

Ma démarche entreprise depuis maintenant 8 mois a des répercussions sur ma famille et mon entourage. Quel bonheur vous entendre dire que vous vous êtes remis à l'exercice et à la saine alimentation en vous inspirant de mes actions! Plus près de moi, j'ai de plus en plus de discussions sur la nutrition avec mon conjoint et mes enfants et je suis fière de leur partager mes découvertes. Je sens leur désir d'en connaître davantage et voir ma fille se préparer elle-même cette coupe de fruits comme collation m'enchante au plus au point. Et vous qui avez entrepris des changements dans votre vie, ont-ils trouvé écho dans votre entourage? Normal d'y rencontrer des résistances... Quelle est votre expérience? Je veux savoir :)


samedi 22 août 2015

80 livres en moins !

Qu'est-ce que j'ai fait ce matin pour fêter ça? J'ai amené mon gars et mon mari essayer les cours de boxe! Suer en famille, c'est drôlement amusant! Prochaine fois, on amène la grande (elle était chez sa marraine). En route vers le 100 livres! 


mardi 18 août 2015